oser enseignante micro entreprise auto entreprise feminin maman

De l’enseignement à l’auto-entrepreneuriat : c’est possible !

oser enseignante micro entreprise auto entreprise feminin maman

Merci à Émilie Proust, rédactrice web, qui a rédigé cet article invité.

Les enseignants de la fonction publique sont de plus en plus nombreux à vouloir quitter leur métier, ou à envisager un cumul d’activité pour démissionner étape par étape.

Peut-être cette envie de tout plaquer germe en toi depuis des années, sans que tu aies cependant entamé un vrai changement pour l’instant. C’est normal de douter.

Il faut dire que se reconvertir quand on est enseignante est difficile.

Les idées de reconversion au sein du fonctionnariat sont multiples, et pourtant, la liste des possibilités de détachement ne semble jamais bien longue.

As-tu déjà songé à devenir ton propre patron ? Nombreuses sont les femmes qui choisissent la voie de la micro-entreprise pour changer radicalement de travail et de mode de vie, tout en continuant de concilier vie professionnelle et vie de famille.

L’entrepreneuriat présente en effet de nombreux avantages pour celle qui veut regagner sa liberté tout en restant disponible pour ses enfants.

Mais oser devenir auto-entrepreneure quand on est fonctionnaire de l’Éducation Nationale peut relever du parcours du combattant. Il vaut mieux être sûre de soi : c’est quitter sa geôle pour voler sans filet.

Dans ces conditions, il est donc légitime (voire indispensable !) de te poser les bonnes questions sur ton profil pour aborder cette nouvelle étape de vie avec ténacité. Et la bonne nouvelle, c’est qu’en tant qu’enseignante, tu as déjà des qualités et des compétences clé pour devenir une entrepreneure à succès ! Prête à oser ?

Les qualités entrepreneuriales de l’enseignante

oser enseignante micro entreprise auto entreprise feminin maman

Autonomie

La plus évidente est l’autonomie. Quand on doit concevoir ses cours, programmations, séquences, seule, on déploie les compétences de chef de projet ! Ainsi, l’enseignante :

– identifie les besoins ;

– détermine les objectifs à atteindre ;

– déploie une stratégie ;

– et conçoit les outils de son auto-évaluation.

Elle sait anticiper, s’adapter au jour le jour aux multiples défis qui se présentent à elle, revenir sur ses pas pour proposer toujours mieux, sans jamais personne pour lui dire ce qu’elle doit faire. Elle est son propre chef.

Esprit d’initiative

L’enseignante fait effectivement preuve d’un grand esprit d’initiative. Tu le sais mieux que quiconque : l’innovation, c’est toi qui la mènes dans ta classe ! Le métier de professeur impose du renouveau tous les ans. Même si cela demeure invisible aux élèves et aux parents, tu actives sans cesse ta débrouillardise et ta créativité pour répondre aux difficultés des élèves. Pour concilier les attentes individuelles et le cadre collectif, tu imagines des dispositifs de remédiation qui témoignent de ta souplesse intellectuelle. Tout cela, tu le décides toi-même, personne pour te dire de le faire.

Conscience professionnelle

Ces deux premières qualités reposent de fait sur une vertu essentielle : la conscience professionnelle. Et c’est bien cette grande exigence qui te permettra de répondre aux attentes de tes clients, de ne pas les décevoir, de leur proposer une prestation haut de gamme. L’Éducation Nationale s’appuie très lourdement sur cette conscience professionnelle. On parle à tort de vocation : c’est surtout le souci de bien faire son travail. Peut-être que cette intransigeance envers toi-même, sans recevoir aucune reconnaissance toutefois, t’épuise et te conduit à vouloir changer. Sache qu’en devenant auto-entrepreneure, ton goût de l’excellence t’aidera.

Dépasser ses peurs et ses préjugés

oser enseignante micro entreprise auto entreprise feminin maman

On n’a de cesse de répéter que les enseignants sont des privilégiés, et tu trouveras certainement sur ton chemin des personnes pour te rappeler tous les avantages que tu vas perdre en renonçant au fonctionnariat. Mais tu sais, toi, que ton métier actuel n’est pas dénué de difficultés. Les peurs que tu peux avoir concernant l’auto-entrepreneuriat, tu les connais et les dépasses déjà.

La gestion du stress

Tu redoutes peut-être le stress que doit vivre tout chef d’entreprise. Mais es-tu si désarmée que cela ? Les professeurs sont soumis à une pression continue, avec des périodes plus lourdes que d’autres. Certains passages de l’année sont comme des rouleaux compresseurs, d’autres sont plus légers et énergisants. Le rythme de l’enseignement n’est pas un long fleuve tranquille. Alors, depuis le début de ta carrière, tu es habituée à franchir des montagnes puis à te laisser redescendre tranquillement, avant de tout recommencer. Cette résistance au stress deviendra ton armure dans l’auto-entrepreneuriat. Quand on crée son entreprise, le rythme de travail est tout aussi irrégulier. On est parfois submergé, parfois plus tranquille. On doit chercher l’énergie pour assumer des coups de feu, tout en apprenant à se ménager pour ne pas brûler en plein vol. Rassure-toi, on résiste mieux au stress quand on tire les bénéfices de ses efforts. La satisfaction de tes clients, les factures qu’ils te paieront, tout ceci gonflera ta motivation et rendra le stress positif.

L’organisation

La pression peut d’ailleurs se révéler une excellente chose, quand elle sert de moteur pour fournir un travail rigoureux. Car gérer sa micro-entreprise ne peut se faire qu’avec rigueur… celle-la même que tu as développée au cours de ta carrière d’enseignante. Tu sais déjà travailler avec méthode, régularité et application. Tu sais déjà corriger au fur et à mesure de ta progression les problèmes et défauts imprévisibles. Ton autodiscipline se révélera un énorme atout quand il s’agira de respecter ton calendrier, déterminer des priorités, décider de ton organisation. Ta discipline sera appréciée de tes clients, elle sera ta valeur ajoutée.

Oser devenir auto-entrepreneure mais rester soi-même

oser enseignante micro entreprise auto entreprise feminin maman

Il n’est pas simple de basculer d’un métier particulièrement social à un métier plus commercial. Cette décision ne va pas sans questionnements profonds. On sait combien il faut de générosité pour être professeur ! C’est presque induit par le choix du métier. Quand on enseigne, on donne de soi. Cela se poursuit quand on lance sa micro-entreprise. Quel que soit l’objet de ta micro-entreprise, ta générosité se ressentira dans ton offre. Ce n’est pas parce qu’on espère recevoir de la reconnaissance qu’on est moins généreux. Tu apprendras à répondre aux besoins et aux attentes de tes clients, et pour cela, il te faudra d’abord savoir les écouter. Cette capacité d’écoute, tu l’as déjà en toi. Elle fait partie de ton quotidien.

Pour créer ta micro-entreprise, tu devras aussi faire preuve de persévérance. Encore une fois, cette qualité n’est pas nouvelle pour toi. Dans ton expérience d’enseignante, tu as forcément eu plusieurs fois l’occasion d’insister pour atteindre tes buts. Qu’il s’agisse de persévérer pour qu’un élève surmonte une difficulté, ou plus largement pour soulever des montagnes de démarches administratives pour emmener ta classe en voyage, au cinéma, au coin de la rue… tu sais insister et trouver les leviers. Tu sauras le faire aussi pour créer puis gérer ta micro-entreprise.

Ta détermination sera décisive pour ton succès. Elle est indispensable pour devenir auto-entrepreneur. Il faut être capable de se fixer un cap, et de naviguer dans des flots mouvants sans jamais le perdre de vue. Tu as cette vertu, quand tu tiens toute une année avec une classe compliquée. Tu as cette aptitude à ne pas lâcher pour venir à bout des situations inextricables. Si tu hésites à créer ton entreprise, ce n’est pas forcément parce que tu manques de conviction. C’est peut-être tout simplement que tu as besoin, comme tous, d’un coup de pouce pour t’aider à transformer cette envie en résolution.

Les enseignantes qui souhaitent se reconvertir en créant leur propre structure ont en elles des forces indéniables. Elles ont développé au cours de leur carrière les qualités indispensables pour entreprendre. Le départ reste ardu. Si tu doutes de ta volonté, tu peux envisager de te faire accompagner. Mon service “ma boîte, ma liberté” est conçu pour t’aider à mettre en place ta stratégie de départ et à te soutenir dans ton projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *