identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Comment Identifier son Ikigai ?

identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Merci à Magali Gautier, rédactrice web, qui a rédigé cet article invité.

Connaissez-vous l’ikigai ? Ce terme trouve ses origines au Japon, dans la région d’Okinawa. Le principe est de vivre une vie (iki) qui a du sens (gai). Cela vous permet donc de trouver votre raison d’être, ainsi qu’une harmonie entre votre vie professionnelle et personnelle ! Cependant, de quelle manière pouvez-vous acquérir concrètement cet équilibre ? Découvrez dans cet article cinq étapes pour savoir comment identifier son ikigai !

1/ Lister ses centres d’intérêt pour identifier son ikigai

identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Afin d’appliquer cette philosophie de vie dans votre quotidien, je vous invite à noter les activités qui vous plaisent. Il ne s’agit pas de se limiter à l’aspect professionnel : pensez à ce que vous aimez ou ce qui vous intéresse en général : lire, cuisiner, conduire, etc.  Cet exercice vous semble assez simple ? Tant mieux ! Néanmoins, il peut se révéler compliqué pour d’autres… Cela arrive quand on ne prend pas le temps de s’écouter. Alors, voici mes conseils pour découvrir ce qui vous tient à cœur :

  • Analysez votre quotidien : y a-t-il des moments où vous vous sentez particulièrement bien ? Pour quelle raison ? Entreprenez-vous des tâches avec plaisir ?
  • Prenez un moment dans la journée pour vous poser et réfléchir : si vous aviez du temps, qu’auriez-vous envie de faire ? Quelle activité vous ferez vibrer ?
  • Faites appel à votre mémoire ! En devenant adulte, beaucoup ont tendance à oublier leurs rêves d’enfants sous prétexte que ce n’est pas réalisable… Alors, osez plonger dans vos souvenirs : quels étaient vos projets ? Qu’est-ce que vous aimiez faire ? 
  • Soyez honnête envers vous-même sur votre vie : avez-vous des regrets ? Auriez-vous aimé suivre un autre cursus par exemple ?

Maintenant que vous avez noté les domaines qui sont synonymes d’épanouissement pour vous, il est temps de vous attarder sur vos acquis…

2/ Faire le point sur ses compétences

identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Travailler sur votre ikigai vous demande de mettre en avant vos talents ! À cette étape, vous listez les capacités où vous vous distinguez. Cette partie concerne tant vos aptitudes naturelles, que les compétences acquises au fil du temps. Là encore, je vous conseille de vous poser les questions suivantes :

  • En quoi êtes-vous doués ? Réfléchissez aux actions que vous menez à la fois avec brio et facilité. N’ayez pas peur : il ne s’agit pas de vous envoyer des fleurs, mais d’être pragmatique !
  • Quels retours positifs vous fait-on au travail ? Que cela soit de la part de votre hiérarchie ou de vos collègues. Pensez aux missions où vous excellez et où on reconnaît votre expertise.
  • Enfin, qu’en pense votre entourage ? Demandez-leur d’énumérer vos qualités et dans quels domaines ils vous trouvent particulièrement efficace ! Ils seront ravis de vous aider dans la recherche de votre bien-être !

À présent, vous savez ce qui vous plaît et ce que vous pouvez réaliser grâce à vos compétences… Au passage, ce travail est aussi un excellent moyen de dire au revoir au syndrome de l’imposteur. Mais le cheminement vers votre ikigai n’est pas terminé…

3/ Comprendre ce qui est utile pour la société, un principe de la méthode ikigai

identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Les deux premières étapes sont très axées sur vous-même. Cependant, l’ikigai englobe la notion d’autrui. Vous devez donc vous interrogez sur ce qui a du sens pour vous et ce dont le monde a besoin. Pour cette partie quelque peu abstraite, je vous invite à procéder en deux temps :

  • Commencez par relever ce qui est nécessaire pour le monde en général. Écrivez ce qui vous vient immédiatement à l’esprit.
  • Puis, concentrez-vous sur votre entourage et votre environnement. Quelles sont les difficultés rencontrées ? Qu’est-ce qui pourrait améliorer le quotidien ? De quelle manière ?

Mais quel est le rapport avec votre bonheur me direz-vous ? Le constat est simple : effectuer une tâche qui n’apporte rien, ou qui n’a pas de sens, entraîne un sentiment de lassitude et d’impuissance. Au travail, c’est souvent ce qui amène au Brown-out. L’objectif de cette étape est donc de réaliser que, même à une petite échelle, vous pouvez apporter du positif autour de vous.

Vous avez déjà réalisé plus de la moitié du chemin à ce stade… Bravo ! Il est temps de réfléchir à comment allier revenu et reconnaissance !

4/ Réfléchir à associer sa rémunération et sa légitimité

identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Au Japon, la dernière partie de l’ikigai ne concerne pas tant l’aspect financier, que le besoin de reconnaissance. Il est nécessaire pour vous d’être reconnu dans ce que vous entreprenez et d’être estimé (par vos clients, vos supérieurs, vos proches, etc.). Le regard d’autrui vous permet de vous sentir légitime et d’avoir foi en votre valeur ajoutée… En bref, cela contribue à booster votre confiance en vous et à vous épanouir !

Cependant, la rémunération doit être également prise en compte. Vous avez déjà entendu ce dicton : « L’argent ne fait pas le bonheur ». Néanmoins, il contribue à avoir une vie sereine… Ce que vous recherchez avec l’ikigai ! Ici aussi pas de panique, je vous recommande de procéder en deux temps :

  • Commencez par inventorier dans une colonne les métiers qui pourraient vous rapporter de l’argent grâce à vos compétences. Par-exemple, vous dénichez les moindres fautes d’orthographe ou de syntaxe ? Le métier de correcteur pourrait être une aubaine pour vous !
  • Continuez cet exercice sur l’ikigai en inscrivant dans la seconde colonne ce pour quoi vous souhaitez être rémunéré et qui est en phase avec vos valeurs (peu importe si vous avez les qualifications ou non).

À présent, vous avez fait le point sur vous-même et avez tous les éléments nécessaires pour identifier votre ikigai. Il s’agit maintenant de faire le lien entre tous pour trouver votre moteur de vie…

5/ Trouver son équilibre grâce au diagramme ikigai et aux accompagnements

identifier ikigai reconversion professionnelle creation entreprise femme salariée rupture conventionnelle

Pour vous aider à lier entre elles les précédentes étapes, vous pouvez trouver sur internet de nombreux diagrammes représentant l’ikigai. Ceux-ci vous présentent quatre domaines fondamentaux :

  • Votre passion : elle représente les activités que vous affectionnez et pour lesquelles vous excellez.
  • Votre mission : il s’agit des tâches que vous aimez et qui peuvent être utiles autour de vous.
  • Votre vocation : elle constitue les actions qui sont à la fois bénéfiques pour autrui et qui vous permettent d’être rémunéré.
  • Votre profession : cela se matérialise par des métiers où vous pouvez mettre en avant votre expertise et percevoir un revenu.

Vous comprenez mieux l’importance des étapes précédentes… Au croisement de ces quatre composantes se trouve votre ikigai !

Cette introspection peut prendre beaucoup de temps ! Si vous rencontrez des difficultés, je vous invite à vous tourner vers des dispositifs tels que le bilan de compétences. Celui-ci vous permet de faire le point sur vos expériences, de découvrir de nouvelles opportunités professionnelles et de réfléchir à plusieurs plans d’action.

Vous avez réussi à identifier votre ikigai ?  Félicitations ! Si votre voie est l’entrepreneuriat, je peux vous aider grâce à mes offres de coaching. Profitez de ma séance découverte et ensemble impulsons votre ikigai !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *